🚚 Livraison en 1-3 jours ouvrables 🇧🇪 🇫🇷 🇳🇱

En solde

SKU: alime41615612

Al-Burda : La perle des odes et le diademe des hymnes à la gloire du Prophète

Prix réduit

Prix régulier €9,50
( / )
Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.
Cliquez ici pour être averti par email lorsque Al-Burda : La perle des odes et le diademe des hymnes à la gloire du Prophète sera disponible.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Dans cette hymne à la gloire du Prophète de l’islam, l’imam al-Busayrî fait l’éloge de celui qu’il considère comme « la plus parfaite de toutes les créatures de Dieu », exaltant sa personnalité, évoquant ses vertus et son haut rang spirituel, décrivant ses nobles qualités, et vantant ses mérites. Texte célèbre de la mystique musulmane, ce poème écrit au XIIIe siècle a traversé les siècles et les continents, et continue d’être déclamé à travers le monde. Tous les peuples de l’Islam le connaissent, et son prestige est tel qu’un grand nombre de savants l’ont commenté. Cette édition bilingue français-arabe permettra au lecteur d’apprécier la beauté et l’éloquence du texte original, et de mieux saisir les significations profondes du poème.

« …Cette idée centrale est illustrée par ce schéma qui revient sans cesse dans le Coran : la pluie pénètre la terre et fait pousser tout ce qui se trouve à sa surface, l’homme pénètre la femme et cela donne naissance à l’enfant, la sourate pénètre dans le cœur et fait naître les actes de l’homme ; mais à chaque fois, dans les entrailles de la terre, dans celles de la femme ou dans celles du cœur de l’homme, quelque chose se passe qui est proprement inaccessible à l’homme, de l’ordre de la germination, de l’événement, de la croissance, et que nous appelons création. Ou encore, qu’au point même du plus grand approfondissement de la nuit, au moment où elle devient nuit noire, où plus rien ne se voit pour l’homme et échappe à sa vigilance, le jour se mette à poindre, voilà un autre signe de l’inaccessibilité de la création à l’homme, bien qu’elle soit présente et active au sein de la nature. De la même manière, l’homme y est appréhendé entre l’héritier qui jouit des dons et le gérant qui doit à nouveau les donner dans la voie de l’utilité sous peine d’en étouffer, entre l’usure qui accumule, calcule et dissimule, et le gaspillage qui ostente, disperse aux quatre vents et se perd, entre le solide, de la pierre à l’argile, et le liquide, goutte, torrent ou ruisseau. L’Antiquité philosophique a fait tendre une grande partie de ces efforts vers ce concept de juste mesure : l’expression qu’on en trouve dans le Coran est à la fois rigoureuse, simple et magistrale. C’est par cette juste mesure que l’homme trouve sa place au sein de la création. En évitant le plus possible les effets pervers des présupposés occidentaux ou musulmans sur le Coran, cet ouvrage voudrait tenter d’identifier les figures centrales du Coran, et de cerner la pensée fondamentale qui s’agite derrière elles : création, juste mesure, croissance, corps, signes, telles sont les coordonnées de cette pensée ». Philippe Quesne enseigne à l’Ecole Normale Supérieure de Tunis. Ancien élève de l’ENS-Ulm, Agrégé et Docteur en Philosophie, il a publié Les Recherches Philosophiques du jeune Heidegger (Kluwer/Nijhoff) ; entre autres articles, Dieu poète ? – la philosophie, le Coran et les poètes chez Averroës dans la revue Philosophie, et Mästartänkare, fadermördare (Maîtres-à-penser, parricides) dans la revue suédoise Ord och bild.

Avis sur le produit